logoae-cmt
Anciens Eléves du Certificat de Management de Transition

Ils témoignent sur leur métier après avoir suivi la formation au module 2 :

 

Code de déontologie des managers de transitions certifiés par l’IFMT

Le Manager de transition certifié par l’IFMT s’engage à :

  • N’accepter des missions que dans ses domaines d’expertise privilégiés et pour lesquels il est expérimenté et reconnu.
  • Mener toutes les actions nécessaires au maintien de ses savoir-faire dans ses principaux domaines d’intervention (formation, séminaire, veille légale, MOOC, presse spécialisée, associations etc…).
  • Communiquer à ses clients ou intermédiaires des informations précises et fiables sur ses qualifications professionnelles, son expérience, sa formation, ses certifications et ses accréditations.
  • Communiquer, sur demande de ses clients ou intermédiaires, des contacts comme références pour chacune de ses expériences de management de transition.
  • Communiquer à ses clients ou intermédiaires, le plus amont possible de la signature du contrat ou lettre de mission, ses conditions de rémunération souhaitées et contraintes personnelles de mobilité ou de temps de travail.
  • Ne pas intervenir chez son client sans contrat (Intérim, CDD) ou lettre de mission (portage salarial, indépendant) avec lui, quel que soit son statut d’intervention dans l’entreprise. Ceci afin de pouvoir exercer en toute légalité sa mission, du début à la fin.
  • Être couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle de façon directe ou indirecte lorsqu’il exerce en indépendant ou via une société de portage salarial.
  • Utiliser les outils fournis et les méthodes enseignées par l’IFMT dans le respect des droits de leurs auteurs quand ils sont précisés.
  • Ne pas avoir de comportements irrespectueux durant sa mission vis-à-vis des salariés ou des tierces parties de son client.
  • Ne pas accepter un quelconque avantage lié à un apport d’affaire en cas de prescription d’un fournisseur ou prestataire à son client.
  • Garder confidentielles toutes les informations matérielles ou immatérielles reçues de ses clients, pendant et après sa mission.
  • Être conscient que tout manquement répété au code de déontologie de l’IFMT peut entraîner une sanction, voire la résiliation de sa certification par le Conseil d’administration de l’IFMT.